Comment avoir plus de 200 followers sur Twitter en moins de deux semaines.

Nous les Geeks on est beaux, doux et moelleux, mais pas que ça … certains sont assez fourbes ^^. Je me suis dit qu’il serait intéressant de comprendre et d’analyser l’impact des interactions entre Twittos (utilisateur de Twitter) suivant le principe de “mass following” .

D’où le topic : Comment avoir 200 followers en moins de deux semaines ?

Le principe est assez simple.

En premier, on créé un compte : JeanBrigitte (D’où mon pseudo chelou)

Jusque là tout va bien ! Après on follow le plus de monde possible. J’ai mis en plus dans ma bio une petite accroche expliquant que, certes on adore suivre les gens qu’on ne connaît, pas mais qu’on apprécie encore plus lorsqu’on est suivi en retour. D’où l’accroche :

“JeanBrigitte te suit si tu le suis, mais JeanBrigitte ne fait pas crédit.”

Une fois qu’on follow plein de personnes, il faut distinguer ceux qui nous suivent en retour de ceux qui ne nous suivent pas. C’est pour cela que je préconise de ne suivre que 30 -50 personnes d’un coup, d’attendre une journée et de trier pour revenir à l’équilibre.  En refaisant le test hier, sur 30 personnes ajoutées, 10 m’ont suivi. Le ratio est relativement volatil.

A un moment,  j’ai un peu pété un cable et j’ai suivi les 180 followers de cette personne : http://twitter.com/lenoblesophie. jJe suis passé de 250 followers à 517 en l’espace d’une journée et ces twittonautes voyant que je ne les suivais pas sont partis aussi vite qu’ils sont arrivés.

On se rend vite compte que ces personnes ont clairement aucun intérêt pour tes tweets, leur seul but est d’avoir le plus de followers possible. La preuve en est que parmi les 267 followers glanés en 1 jour il y avait à peu près 98% d’ américains alors que tous mes tweets sont en français.

Depuis, je suis devenu xénophobe et je ne suis plus que des français. ^^ En regardant, de plus près ces twittos américains, j’ai remarqué que leur profil était à 50/50 follower/following. Sans approfondir les recherches, on se rend très vite compte que ces personnes sont tout sauf sociales : leur but est d’avoir le plus de followers sans se soucier de leur profil.

Avec cette technique, il semble assez simple de poursuivre selon cette technique et d’atteindre 2 000 followers en quelques mois. Pour ma part, je me suis arrêté à 380 followers.

La véritable question est : Y a t il un intérêt ?

Déjà en étant à 320 followers ma TL ne ressemble plus à grand chose (5  tweets par minute) mais quand je me compare avec un @jeanlucr avec 180 000 following ou encore un @jfruiz avec ces 30 000 following (et une superbe barbichette) je me dis que ces mecs-là ont véritablement aucune chance de voir mes tweets. Pourquoi font ils ça ?

A mon échelle, j’ai tenté l’expérience de ce “pseudo mass following” et je suis arrivé à 320 followings pour 370 followers. J’ai donc interagi avec mes twittos tout en relayant du contenu jusqu’au lancement du blog : nouslesgeeks.fr . Quelques jours avant le lancement,  j’ai demandé dans un tweet : “lancement du blog nouslesgeeks.fr dans 2 jours please RT”. Le résultat fut très positif car j’ai eu 5 retweets. Je remercie d’ailleurs encore une fois ceux qui m’ont retweeté. Ce qui prouve l’intérêt de cette technique du mass following utilisée par notre ami jean luc raymond et monsieur jfruiz, pour ne citer qu’eux.

Après, je vous avouerais avoir un peu de mal avec ce principe, car pour moi le “web social” est avant tout “social” (c-à-d basé sur l’échange) et je ne vois pas vraiment l’intérêt de suivre 100 000 personnes pour vraiment lire et interagir avec 500 d’entre eux (et je pense être large). A part se faire relayer quand ils transmettront de l’information pour leurs business, ces personnes ont pour moi aucune légitimité. Ce qui m’a amené à m’interroger sur le fondement de la légitimité d’un twittonaute.

J’en parlais avec Cedric Deniaud dans une interview qu’il m’a gentiment accordé jeudi 5 mai dernier pour mon mémoire. Pour lui la légitimité d’un twittos (personne ayant un compte Twitter) ne se juge pas au nombre de ses followers mais en grande partie à celui des listes sur lesquelles il figure. Je ne suis pas forcément d’accord car en prenant l’exemple de JeanBrigitte je suis déjà dans 10 listes alors que mon compte existe depuis 2 mois. Pour moi, la véritable effet de levier et la véritable influence sur Twitter se trouvent dans le ratio following/ followers.

Si des gens font la démarche de suivre quelqu’un sans attendre que cette personne la suive en retour, c’est qu’ils sont purement intéressés par ses tweets. Le deuxième critère déterminant est est le nombre potentiel de retweets : plus une personne est influente, plus elle sera potentiellement retweetable.

En conclusion,

Je pense que cette technique peut être une bonne idée pour se donner une base de gens qui veulent entrer en conversation avec vous; après le premier tri de ceux qui veulent vous suivre, il faudra trier ceux qui vous intéressent et ceux qui veulent rentrer en conversation avec vous. Ainsi vous perdrez en followers mais vous gagnerez en interaction qualitative.

Tout dépend de votre objectif : une interaction constructive versus une potentialité de retweet

Merci qui ?
PS. Si vous venez de mon compte @JeanBrigitte, je serais très intéressé de lire vos remarques.

Lectures complémentaires:

Le blog de Vansnick : Etude sur comment avoir plus de followers