L’innovation au sein des communautés virtuelles de marques

Nous les geeks  on aime le changement, l’innovation, on veut être tendance et on attend des communautés que l’on côtoie qu’elles en fassent de même. On ne veut rien avoir à faire avec un site qui serait beaucoup trop 2009 pour nous.

Et c’est pareil lorsque l’on fait partie d’une communauté virtuelle de marque.

Mais est ce que tout le monde aime le changement ? Cela est moins sur.

Les utilisateurs apprécient les innovations qui ont lieu au sein de  leurs communautés, elles ont  tendance à générer une attitude positive à leurs égard. Les membres les voient comme des facteurs de dynamisme, elles permettent un renouvellement de contenu qui empêche la monotonie de l’utilisation. Si les communautés veulent rester attractives, il faut donc qu’elle ne cesse d’innover.

En revanche les gens ont tendance à ne pas trop aimer le changement dans leur navigation. Au delà même des communautés de marque on en a eu l’exemple il y a quelques mois avec Facebook et les nombreuses plaintes suite au changements y ayant eu lieu, avec la création de nombreux « groupe » contre ces changements.

J’ai pu remarquer en interrogeant un échantillon de professionnel et de simple utilisateur que la structure de la communauté virtuelle devait rester fondamentalement la même pour ne pas que les internautes perdent leur repères de navigation, et que donc ils ne puissent plus, ou difficilement accéder à l’information qui leur est nécessaire.

Les internautes, font parti de la communauté pour une raison précise, car en plus d’avoir des affinités avec la marque, ils en ont avec le type de contenu qui leur est proposé. Renouveler le contenu est donc nécessaire, mais il faut que ces innovations reste cohérentes avec la ligne directrice et la fonction principale du support de la communauté.

Le changement à tout prix ne devrait pas être un objectif, il vaut mieux ne pas innover que de proposer quelque chose qui serait en désaccord avec la « philosophie » de la communauté virtuelle de marque.

De plus, même si le contenu innovant est en lien avec « l’essence » de la communauté, il ne doit en aucun cas être d’une qualité inférieur à ce qui habituellement proposé. Les utilisateurs ont des attentes qui seront de plus en plus élevées. Avec l’offre très étendu aujourd’hui, les internautes n’hésitent que très peu à délaisser une communauté pour une autre si il ne se retrouve plus totalement dans le contenu qui leur est proposé.

Il faut donc que les communautés virtuelles de marques innovent de façon qualitative et non quantitative afin de générer une attitude positive à leur égard.

On peut donc penser que l’innovation génère une attitude positive  à l’égard de la marque si elle améliore l’expérience utilisateur.