Comment gérer et protéger ma réputation sur Internet ?

Donc il y a quelques semaines à peine, notre chère Hélène nous faisait une brillante introduction sur l’ E-réputation

E-reputation, Personal Branding, Cyber-intrusion, Réputation online …, mais concrètement comment je fais pour gérer ma réputation en ligne ? Je vais tenter de répondre à cette problématique de manière plus approfondie.

ereputation

1) Se protéger de soi même.

La première règle est de prendre conscience qu’en voulant exister sur Internet et sur les réseaux sociaux, on n’existe plus seulement à son échelle mais à l’échelle d’Internet (à l’échelle mondiale). Cette notion peut sembler évidente mais nécessite un minimum de discipline pour éviter de se croire entre amis et d’être trop naturel.

Prenons l’exemple du commercial de base (on ne va pas donner de nom pour éviter de ternir un peu plus sa e-reputation 🙂 )qui tente l’expérience de la plateforme de microblogging : Twitter.

– Super stylé, je raconte au jour le jour mes aventures sur Twitter :  ” Demain j’ai un voyage d’affaires au Canada, c’est trop stylé ” , ” Oh mais le Canada en fait c’est tout pourri” , “Ah mais dans quel trou perdu j’ai atterri ? ” , “Cette ville est miteuse vivement que je rentre en France”…

Ahaha qu’est ce qu’on se marre. Nous on se marre bien, ses followers aussi, mais le correspondant canadien qui le suivait sur Twitter beaucoup moins. Résultat : Viré et hop tu fais moins le malin.

Même si l’on ne dit pas expressément à son entourage que l’on a un compte Twitter, on empêchera personne de se renseigner sur vous et de lire ce que vous dites. Prenons maintenant l’exemple de Facebook.

2) Se protéger sur Facebook

A notre échelle, notre présence web se confine généralement à Facebook, et la question que tout le monde se pose : comment voir ma situation sur facebook : Pour cela il faut taper sur Google:  site: facebook.com/ “nom prénom”

La règle de survie est bien sur de rendre tout inaccessible en paramétrant sa confidentialité (à part  bien sur si l’on a rien à cacher), encore faut il prendre conscience de cela avant de rejoindre 15 groupes sur le sadomasochisme et de lâcher des commentaires du style “ahaha super drôle ce groupe” parce que là, si votre profil Facebook est votre nom et qu’il n’est pas protégé autant vous dire que c’est un peu fini pour votre e-réputation. Je caricaturise bien sur, mais on sait tous qu’on rejoint des groupes légèrement borderline sans penser aux conséquences.

Comment ça se passe concrètement ?

Les moteurs de recherches vont scanner  les groupes à forte activité et vont remonter  les résultats sur les moteurs de recherches en fonction de votre nom, de la pertinence de cette page par rapport à votre nom et du trafic de la page. Si vous lâchez un commentaire sur un groupe avec beaucoup de monde et beaucoup de trafic sur le mur, vous pouvez être sur que votre commentaire sortira sur Google lorsque vous rechercherez votre nom.

Dans cette situation, il vous faudra supprimer votre commentaire et être patient en attendant que les robots de Google repasse sur cette page pour l’actualiser. Sinon, vous pouvez toujours forcer la chose en demandant à Google de repasser sur la page en question.

Et là, certains me diront, moi c’est bon je suis un petit malin, j’ai pas mis mon vrai nom et prénom sur mon Facebook. Oui, c’est sur c’est mieux, mais si votre employeur vient à connaitre votre pseudo par un contact en commun ou parce que vous faites un tour sur Facebook pendant la pause déjeuner le résultat : site: facebook.com/ “pseudo” sera pire car là vous pourrez pas faire croire qu’il s’agit d’un homonyme. (Je vous ai vu venir :))

Sans compter le fait que généralement votre  identité réelle sera laissée vacante. http://facebook.com/nom.prénom. Ainsi, n’importe qui pourra la prendre.

D’accord, mais pour :

3) Se protéger des autres

Autant le dire tout de suite, je pense que c’est impossible. Une personne qui voudra vous nuire aura aucun problème pour le faire. Par exemple, je fais un petit voyage en Russie, je m’achète un petit serveur et un nom de domaine sous une fausse identité et je créé  www.votrenometprénom.com et je dis ce que je veux. Les gens n’ont pas peur de l’usurpation d’identité où plutôt, n’ont pas conscience de ce phénomène…

Des exemples très concret : www.francois-fillon.com, http://twitter.com/bricehortefeux, www.edfgdf.com http://fr-fr.facebook.com/roselynebachelot Des personnes politiques qui ont plutôt intérêt à soigner leur image, n’ont même pas pris le temps de réserver leur identité numérique. La fille a carrément choppé l’identité de roselyne et rien ne l’empêche de se faire passer pour elle. Donc demain, je refais un petit voyage en Russie, et je créé un gros bad buzz pour leurs images pendant un bon mois, avant qu’ils ne débarquent pour me casser la figure. Les gens ne s’en rendent pas compte, votre nom de domaine c’est votre carte d’identité sur Internet, ne la laissez pas libre !

Les entreprises d’E-Reputation :

Depuis une dizaine d’années maintenant, les agences se sont lancées sur ce filon de la protection de la e-réputation.  Pour ces agences on ne parle pas vraiment de personnes mais plutôt de marques. La gestion de la e-reputation passe essentiellement par de la veille et de l’accompagnement au management communautaire, on ne parle pas de gestion de la réputation mais plutôt d’image de marque. En effet, la réputation qu’elle soit Internet ou non, sera toujours le reflet des actions des marques ou de leur image. C’est là-dessus que les marques peuvent agir.

Concernant la e-réputation d’un individu, le principe est assez simple il consiste au noyage de l’information tendancieuse. Par exemple, une personne inculpée de crime puis innocentée aura toujours des articles infamants sur la toile. Les sociétés d’e-reputation interviennent en noyant l’information : création de blogs en faisant passer la personne pour un homonyme, création de CV avec le nom de domaine, de comptes Twitter, Viadeo, Linkedin etc.

L’information est noyée mais ne sera jamais éliminée.

Conclusion

Je n’ai volontairement pas parlé des paramètres de confidentialité sur Facebook, parce que je suis sur que Flo se fera un plaisir de vous transmettre sa vision…

Observation/Conclusion

J’espère ne pas vous avoir fait trop peur, mais je pense qu’il est nécessaire de prendre conscience de ce phénomène…

Surement parce que je n’ai pas protégé mon compte Facebook depuis sa création :), mais je pense qu’il est quasi impossible de tout contrôler dès lors qu’on a une véritable identité active sur les réseaux sociaux. Si on ne peut pas être naturel alors autant ne pas tenter l’expérience. Vis à vis de ça, je me dit que ça fait partie de ma personnalité et qu’un employeur qui ne me recrutera pas, parce qu’il aura été assez fourbe pour voir qu’a la quinzième page de Google que j’ai créé un groupe pour les fans de Dany Brillant. Je me dirai: tant mieux, j’ai évité de rentrer dans une boîte où je me serai fait fliquer.

Cordialement,

Mouss