nomad-nation.com, un an après, je fais le bilan

Wawawiwa à tous !

Aujourd’hui est un grand jour ! J’ai décidé de me remettre à écrire! Je viens de vérifier, j’avais rédigé mon vrai dernier article le 27/05/2012 sur nouslesgeeks.fr. Ca fait 7 ans, que mes fans me harcèlent, « mouss, stp une petite ligne »… »calmez-vous les drogués ! »

Depuis 2012, ils s’en est passé des choses, je me suis lancé en freelance, j’ai embauché, j’ai continué mon activité de freelance en faisant le tour de l’amérique latine en 2017, j’ai acheté un appart en Colombie, j’ai fait le tour de la méditerranée en bateau, j’ai lancé mon projet d’évènements pour digital nomads > nomad-nation.com. Bref, je pense que j’avais besoin de faire une petite pause, de me concentrer sur mon activité de consultant avant de me remettre à bloguer. Je projette de rédiger des articles de fond sur mon métier et les expériences que j’ai vécues. Je vais proposer dans les prochains jours mon premier produit digital > mon guide de 7 ans d’expérience « comment devenir freelance ? « 

Voilà pour la pitite intro, pour ce premier article, je vais rédiger un article introspectif. Je vais faire le Bilan après un an, d’un projet qui me tient énormément à cœur Nomad Nation.

En août 2017, j’ai quitté mon appartement de Levallois pour commencer ma vie de digital nomad à Bogotá et ensuite, j’ai fait le tour de l’Amérique latine pendant 1 an.

C’était très clairement une des meilleures années de ma vie (mais de loin ^^). Pendant ce voyage, je travaillais environ 2 ou 3 semaines dans le coworking d’une capital et je faisais le touriste pendant 10 jours avec ou sans potes. J’ai participé à un podcast sur le sujet avec la cohorte.

J’ai rencontré pas mal de digital nomads et j’ai participé à une retraite beunsettled au Pérou (3 semaines avec 30 digital nomads à Lima pour travailler et 10 jours à visiter la région de Cuzco). Et je me suis dit « heey mais c’est une super idée ! Moi qui projette de m’établir à Bogotá pourquoi ne pas proposer à des touristes/freelance de venir découvrir Bogotá. »

Après mon tour d’amérique latine, je suis rentré en France en septembre 2018 pour voir mes proches et suivre une formation intensive au code (Ruby, Html et CSS, Javascript) The HackingProject. C’était 3 mois hyper intensifs (Lire des tutoriels OpenClassroom et résoudre des exercices tous les jours de 9h à 20h) voici le site basé sur le projet Nomad-nation que nous avons fait en Ruby. Et la vidéo de présentation :

Le site Nomad Nation a été refait sous WordPress pour plus de simplicité. Le premier évènement à Bogotá avait pour but de réunir 10 freelances étrangers pendant 10 jours pour travailler ensemble et découvrir la ville. Voici le programme : tous les matins chaque freelance bosse sur ses projets, à 16h il y a un des membres du groupe qui propose une présentation sur un sujet qu’il souhaite partager avec le groupe (bitcoin ? comment bien parler en public ? SEO etc.) le soir et les week-ends on fait des excursions ensemble (musée, language exchange, théâtre etc.) et toutes les nuits on rentre dormir au Selina hôtel de Bogotá qui fait aussi espace de coworking.

Bon ! Et bien un an après c’est un bel échec. Le but de cet article est de mettre à plat ce qu’il s’est passé et en tirer les enseignements nécessaires.

Contexte défavorable

Chaque année, je me fixe des objectifs annuels. Fort de mon année 2018 où j’ai réussi tous les objectifs que je m’étais fixé. Pour 2019, j’ai peut être été trop ambitieux ? Je m’étais fixé de :

  • Créer le projet NomadNation et effectuer le premier évènement (non validé)
  • Maintenir 1 client pendant un an (validé)
  • Faire les démarches pour posséder un statut de résident étranger (non validé)
  • Acheter un appartement à Bogotá et le mettre en location (validé)

Je ne pense pas avoir été trop ambitieux dans mes objectifs, j’ai commis des erreurs avec l’achat de l’appartement qui a nécessité beaucoup plus de temps que prévu. J’en ferai un article à part entière, mais cet achat m’a empêché de me donner les moyens de réussir Nomad Nation. J’ai eu 4 mois de travaux, un procès avec l’ancien propriétaire résolu à l’amiable pour vice caché, un procès en cours avec l’administration de l’immeuble et je suis tombé malade à cause des travaux et de l’état insalubre de l’appartement…

investissement locatif Bogotá

Bref, revenons au projet Nomad Nation

Quels enseignements ?

A) Prioriser vos objectifs et comptez que sur vous-même

En parallèle de proposer le premier évènement à Bogotá, je me suis éparpillé. En effet, j’ai aussi donné la possibilité à des amis digitals nomads de créer leurs évènements dans les villes où il se sont établis. J’ai passé plusieurs semaines à co-rédiger des évènements pour qu’au bout d’un certain temps le digital nomad lâche l’affaire sur son projet. J’ai trop écouté les autres, mais « in fine » il n’y a que moi qui fera avancer le projet.

Aussi, j’ai passé beaucoup de temps à organiser plusieurs évènements en même temps alors que je n’avais pas réussi à booker 10 personnes pour réserver le premier. Le site m’a lui aussi pris beaucoup de temps alors que je n’avais besoin que d’une landing page pour récupérer des mails. Enfin, j’ai lancé une communauté FB de digital nomads sur Bogotà avec 1 évènement par mois pour échanger sur nos différentes activités. Tous mes efforts aurait du être dirigé sur mon premier évènement à Bogota pour booker 10 personnes et rien d’autre.

communauté digital nomad bogota

B) Bien étudier sa cible

Après coup, je pense que je me suis littéralement fourvoyé sur la ville de Bogotá. Si je suis freelance et que je viens jusqu’en Colombie pour voyager/travailler, jamais je vais aller me mettre dans une énorme capitale de plus de 10 millions de personnes, où il fait 15° au max dans la journée avec plein de pollution et de la pluie quasi tous les jours…

C) Simplifier le projet et sa communication

Peut être que le fait de communiquer en anglais ne m’a pas aidé mais je pense ne pas avoir été assez simple dans l’explication du projet. Le site était trop compliqué, les onglets n’était pas intuitifs… (cette page n’est plus accessible depuis le site c’est juste pour vous montrer) Pour preuve, j’ai eu plusieurs personnes qui m’ont contacté pour me demander ce que je comptais faire.

D) Persévérer

C’est un peu la base tout projet, surmonter les difficultés, s’adapter et ne rien lâcher. Avec un budget publicitaire de 300€, j’ai reçu une dizaine d’inscriptions, mais rien de concret. J’ai surtout vite réalisé que sans exemple à montrer, je pense que mettre le premier évènement à prix coûtant sera bien plus adapté. Aussi, n’ayant pas de communauté, je pense que de m’appuyer sur des communautés existantes me permettra de gagner beaucoup de temps. J’ai vite compris cela grâce à l’appel d’un prospect qui souhaitait co-organiser cet évènement avec sa communauté. Affaire à suivre

D) S’adapter

A force d’interagir et de prospecter, j’ai décidé de changer le lieu de l’évènement. Bogotá n’est pas adapté. J’y ai passé deux années merveilleuses, j’ai rencontré plein de gens qui sont devenus de véritables amis, il y a plein de choses à faire mais objectivement à 2640m d’altitude, le climat c’est… comment dire… particulier

Cali est une ville bien plus adaptée pour ce type d’évènement > 27° toute l’année, se balader en short et apprendre la salsa, c’est quand même plus sympa.

Le projet

Le projet reste le même > louer une grande baraque entre freelances avec espace pour travailler à Cali. Ma copine étant de la ville, j’y passe ma quarantaine. J’ai continué mes recherches et pour environ 300€ par personne pendant 10 jours, on peut se louer une hacienda privée avec piscine jacuzzi et tout ce qu’il faut dans le quartier de ciudad jardin.

Hacienda Ciudad Jardin

Pour l’instant, j’ai 2 amis sur 15 places qui m’ont dit banco. Avec le contexte actuel du coronavirus, je n’ai pas mis de dates. Si vous êtes intéressés par cet évènement, je vous invite à me laisser votre mail directement sur le site > Nomad Nation (join our waiting list)

Si vous souhaitez me donner votre avis sur le projet et mes actions dans la partie commentaires, n’hésitez pas!